Quels sont les dangers des robots domestiques interactifs ?

0

Bien qu’Alexa et Google Home ne soient pas prêts à épousseter vos meubles, les robots domestiques interactifs sont de plus en plus courants dans les foyers et très intelligents. Ces machines peuvent être utiles, mais elles peuvent aussi créer des problèmes pour leurs propriétaires humains. Pendant qu’ils enregistrent chaque instant, cela crée le potentiel pour que les pirates informatiques volent vos informations. Il est également possible que ces robots deviennent des armes ou des espions.

Les robots domestiques : indispensables ou dangers ?

Certains appareils, tels que Google Home et Alexa, n’ont pas de roues et ne peuvent pas se déplacer dans votre maison. Cependant, ils peuvent toujours interagir avec vous par le biais de commandes vocales et d’autres fonctions. D’autre part, des robots interactifs comme Pepper, Temi et Kuri peuvent se déplacer librement dans votre maison. Ces deux types de produits peuvent vous faciliter la vie d’une certaine façon, mais ils peuvent aussi créer des problèmes.

Les dangers du piratage

Des attaques par rançon aux virus informatiques, les pirates ont montré leur capacité à infiltrer n’importe quel appareil. Malheureusement, les robots domestiques interactifs ne sont pas à l’abri. Comme ils sont capables d’enregistrer des sons et des vidéos, il leur est possible de stocker des informations sensibles sur l’ensemble de votre foyer. Cela en fait une mine d’or pour les hackers avides qui veulent soit vendre les données, soit les utiliser contre vous.

Les risques liés à la sécurité et à la confidentialité sont une préoccupation pour de nombreuses personnes. Des caméras intégrées à l’accès au Web, les robots domestiques interactifs ont des caractéristiques qui peuvent rendre une maison vulnérable au piratage. Les pirates informatiques peuvent identifier les maisons avec des robots et éventuellement détourner les appareils. IOActive a montré que les gens pouvaient prendre la vidéo et l’audio de robots domestiques interactifs comme Pepper et stocker l’information sur leurs propres serveurs.

Des armes et espions

Les robots domestiques peuvent paraître innocents et ne pas avoir de plan malveillant, mais entre de mauvaises mains, ils peuvent se transformer en armes ou en espions. IOActive a prouvé qu’il était possible de pirater les dispositifs d’Universal Robots, une société qui fabrique des robots collaboratifs. Cela leur a permis de mettre fin aux programmes de sécurité visant à protéger les personnes qui travaillent avec les appareils. IOActive pense que les problèmes de sécurité ouvrent les robots à une programmation qui pourrait nuire aux personnes. Un robot qui peut aider peut aussi être capable de tuer.

Rester en sécurité

La cybersécurité doit s’étendre aux robots domestiques interactifs. Tout d’abord, vous devez être conscient des informations qu’un robot peut capturer et stocker. Deuxièmement, il faut savoir qui a accès à ces données. En outre, il est important de prêter attention aux vulnérabilités de la sécurité et aux menaces potentielles. La fortune : Les robots populaires ont des failles de sécurité qui pourraient les rendre dangereux pour la science populaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *