5 choses à savoir sur les travaux de démolition

0

Première phase des travaux, la démolition est aussi le moment le plus excitant et le plus rapide de la construction / rénovation d’un bâtiment. Dans le cas d’une démolition complète, une maison standard peut être entièrement démontée et déblayée en seulement un jour ou deux. Dans le cas d’une démolition partielle ou d’un remodelage, lorsque de grandes parties de la structure sont conservées, le processus peut être achevé en une semaine.

Souvent expéditive, la démolition n’est pas pour autant un jeu d’enfants. Elle peut vite s’avérer délicate sans une bonne organisation. Et l’entamer sans stratégie clairement établie risque d’avoir des répercussions financières considérables sur la suite du chantier.

Chaque situation est différente et les variables changent à chaque projet. Néanmoins, voici 5 conseils utiles dans tous les cas avant de vous lancer dans des travaux de démolition.

  1. Faites-vous aider par des professionnels de la démolition

N’essayez pas de démolir par vous-même, c’est une économie qui pourrait vous coûter cher. Même si cela paraît simple, l’opération est plus technique qu’il n’y paraît, comparable à une intervention chirurgicale sur bâtiment. Une équipe d’ouvriers expérimentés saura ce qu’il faut conserver ou au contraire arracher, et dans quel ordre. L’idéal est de faire appel à un entrepreneur en construction ou une entreprise spécialisée en démolition, pour éviter tout malentendu sur la chaîne de responsabilités en cas de problème.

  1. Prévenez les voisins

Même si les meilleures entreprises veillent à réduire au maximum les nuisances, un chantier de démolition provoquera nécessairement du bruit et de la poussière. Pour préserver la bienveillance et économiser la patience de vos voisins pour la suite du chantier, n’oubliez pas de les prévenir en amont. Une bouteille de vin ou des chocolats avant le début du chantier devraient aider à conserver de bonnes relations de voisinage.

  1. Soyez en ordre administrativement

Aucune démolition n’est discrète ! Les voisins et les autorités remarqueront rapidement le va-et-vient des conteneurs et des camions-bennes dans votre quartier. Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous sur les règlements en vigueur et obtenez les permis nécessaires.

  1. Faites détecter l’amiante ou autres matériaux dangereux

Les procédures relatives à l’amiante, son retrait et son recyclage posent souvent problème. La découverte d’amiante en cours de démolition même avec un professionnel peut rapidement bloquer votre chantier. Ne courez pas ce risque : faites procéder à une inspection avant de démarrer les travaux et référez-en aux agences régionales responsables. Si de l’amiante est identifié sur le site, elle pourra alors être confinée ou vitrifiée en place, ce qui vous évitera de coûteuses procédures d’élimination.

Les procédures varient selon les régions et les cas. Renseignez-vous en détail sur les exigences spécifiques dans votre juridiction.

  1. Triez vos déchets

Il est évidemment impossible d’éviter tout déchet. Et vous devez trouver le meilleur moyen de vous débarrasser des déchets résiduels. Si vous réduisez le volume des déchets, vous pouvez déposer ceux-ci dans le parc de recyclage de votre commune. Ces déchets ne peuvent contenir que des matériaux de construction tels que béton, briques, carrelages et tuiles. Le bois, les plastiques et les métaux sont exclus. Ceux-ci doivent être triés et déposés aux bons endroits dans le parc à conteneurs. Le béton armé aussi doit être séparé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *